Curiosités et monuments

A découvrir : l’histoire de la lavande, l’église Saint-Pierre, les vestiges du pont Romain et l’histoire du four communal.


lalambic-a-villeperdrix

Un village d’alambics
La distillation de la lavande fait partie de l’histoire de notre village. Dans la première moitié du siècle dernier, avant que l’on ne la cultive, les habitants cueillaient la « sauvage » sur la montagne « bleue » d’Angèle. Au mois de juillet les familles, très tôt le matin, rejoignaient la zone qui leur était attribuée. Coupée à la main jusqu’au plateau proprement dit d’Angèle (plus on monte plus l’essence est puissante), la lavande descendait sur des traîneaux jusqu’aux maisons pour y être distillée. Chaque ferme disposait d’un appareil ; la vente de l’huile essentielle aux parfumeurs de Grasse générait un revenu non négligeable.

En sortant du village, en direction de Léoux il existe encore un alambic (à nos jours très rare dans la région) installé il y a 60 ans par Emile Laget. Cette imposante machine distille encore, chaque été, la production d’une exploitation.

Dans l’été de 2015, une grande exposition dans la salle polyvalente de Villeperdrix montrait tous les aspects techniques, économiques et sociaux de la lavande. L’exposition était une vraie rencontre des générations. Il y a encore quelques témoins vivants de cette époque, qui vous décrivent dans leurs langues originales les histoires de leur enfance, quand la cueillette de la lavande était l’événement de l’été.

Malgré le contexte international, la culture de la lavande sur le village et à Léoux résiste. Si votre périple croise Villeperdrix entre août et septembre, Bernard Ducros, « professeur Lavanbic », aura le plaisir de vous conter les histoires qu’il a découvertes pendant ses recherches qui menaient à l’exposition de 2015.


L’Eglise Saint Pierre à Villeperdrix
Au cœur du village, l’église Saint Pierre. Un édifice plein d’histoire, elle a été déjà reconstruite au XVIIIème siècle – on ne connait pas son histoire avant cette époque, mais certainement les guerres de religion ont touché ce qui était là avant la reconstruction. Deux siècles plus tard, en 1991, Madame Teste créa une association à la demande du Maire car elle avait récolté des dons pour refaire la porte de l’église. Le nom de cette association étant trop long pour le retenir, on dit simplement «l’ASPDA» – Depuis, l’église Saint-Pierre a été entièrement restaurée et, jusqu’à ce jour elle est toujours très bien entretenue.

st-pierre-interieurL’église se compose d’une nef et un chœur à chevet plat, sous voûte plein-cintre. Son intérieur est chaleureux : une lumière douce, un mobilier rustique, un bénitier calcaire noir veiné de blanc et un décor assez riche. Dans le chœur un tableau de saint Pierre délivré des liens.

vitre-st-pierreVous trouverez des statues de Vierge à l’enfant (XVIIIe siècle) et saint Joseph, en bois doré ; un très joli chemin de croix de l’imagerie d’Épinal, un tableau de la «Remise du rosaire à saint Dominique et sainte Catherine». En plus, il y a quelques vitraux à admirer, créations contemporaines d’Alexia Carr, une des artistes actives du village, et celui de St Pierre, patron de l’église, qui fut dessiné et réalisé par le maître verrier Jean-Pierre Delbecque.

Au mur nord une chaire XIXe siècle en noyer, en face la statue de Saint Jean l’évangéliste avec son emblème l’aigle, représenté, comme presque toujours, avec un visage féminin. Dans le Chœur, un autel à la Vierge avec une statue de la Vierge couronnée. Au fond de l’église, un petit tableau du XIIe siècle de saint Pierre qu’un ange va délivrer de ses liens. Sur la tribune, un tableau de Saint Michel terrassant le dragon ainsi que deux bannières processionnaires.

Contact 04 75 27 40 90, uniquement l’été et toute l’année à la Mairie marie.villeperdrix@orange.fr.
.


logo-monument-historique

Les vestiges du pont romain
Aujourd’hui vous pouvez franchir les gorges de Saint-May rapidement – dommage parce que vous rateriez un paysage spectaculair – mais c’est une possibilité assez récente. Au temps des Romains, la route depuis la vallée du Rhône vers les Alpes et l’Italie circulait sur les pentes, quelques dizaines de mètres au-dessus de la rivière l’Eygues et de la route goudronnée d’aujourd’hui.

Les falaises de la gorge sont entrecoupées par de nombreux torrents, qui finissent souvent par une chute spectaculaire. L’ancienne route a dû croiser ces torrents, déjà creusés profondément dans le rocher calcaire. Si un détour n’était pas praticable, les Romains construisaient un pont en pierre.

Juste au-dessous de Villeperdrix, vous pouvez retrouver les vestiges d’un tel pont. Un souvenir datant de l’année 322-323, déclaré monument historique en 1989, un des témoins de la longue histoire de Villeperdrix.


pain-chaud

Le four communal
Au rez-de-chaussée du bâtiment où se trouve aujourd’hui le bureau de la mairie, était installé un four communal. Les gens du village y venaient avec leur propre pâte pour le faire cuire.

Avant d’installer le bureau de la mairie dans cette pièce, on a démantelé le four, en numérotant toutes les pierres. Depuis cette époque, ils sont stockés pour pouvoir recréer le four à une date ultérieure. Aujourd’hui, cette date s’approche.

La commune travaille sur un projet pour réaménager la cour de l’ancienne école et a programmé d’y installer l’ancien four communal. A voir si on y cuira du pain ou plutôt des pizzas !


Restaurants

 À Villeperdrix

 Ferme auberge « Le Moulin du Château », 35 Rue du Tricot

le-moulin-du-chateauDans la salle voûté de l’ancien moulin à huile d’olives, parmi les implémentes d’antan, cheffe Martine Plantevin vous accueille pour un repas traditionnel, préparé à partir des produits locaux. Laissons parler leurs hôtes:
Menu unique à 20€ très bon et très copieux. Mérite le détour car perdu dans les collines.
En voyage depuis 7 heure du matin, voilà l’heure du repas qui arrive. Au détour d’un virage nous voyons un panneau indiquant une ferme auberge dans un petit village, à la recherche de cuisine authentique, nous y allons. L’accueil est sympathique, la cuisine familiale délicieuse ! Une jolie découverte, et une adresse qui mérite le détour.

Seulement sur réservation : 04 75 27 41 85. Ouvert tout l’année, fermée le mardi. On parle français et anglais.


Un peu plus loin…

 Auberge de la Vallée de L’Oule, Cornillon-sur-l’Oule

auberge-de-louleUn restaurant reconnu, très agréable, soit en l’intérieur, soit sur la terrasse avec sa vue spectaculaire. Ouvert tout l’année sauf dimanche-soir et lundi (juillet et août : dimanche-soir ouvert). Vous–êtes accueilli par une équipe chaleureuse, avec un assortiment de plats. Réservations sur 04 75 27 21 66. Les témoignages:

Accueil sympathique, cuisine avec des ingrédients venant des villages environnants et préparés d’une façon divine. Nous avons pu déjeuner en terrasse face à un paysage magnifique sous le soleil. Nous remercions le chef pour sa cuisine « vraie » et pour avoir pris le temps de nous expliquer comment il donnait une petite note de fantaisie dans ses plats.

Bravo pour cette table découverte au détour d’une ballade en Drôme provençale où nous avons retrouvé des réelles saveurs de terroir ; un gigot d’agneau rosé avec de très beaux légumes cuisinés, une faisselle du matin et le dessert tout frais. Ne changez rien, restez authentiques et soyez toujours passionnés, nous reviendrons très vite et surtout que les internautes soient curieux de vous découvrir – Ingrid & Philippe


Table Paysanne Ferme Mroz, La Motte-Chalancon

ferme-mrozIci vous mangez à la ferme. Angélina et Benjamin et leurs 30 vaches de race limousine vous accueillent sur leur exploitation estampillée agriculture biologique. Vous dégusterez la viande de bœuf locale et notamment celle du broutard (jeune bovin de 18 mois élevé sous la mère puis en pâturage, puis au foin en hiver). Une viande tendre et goûteuse… Les autres produits qui servent à élaborer les repas sont tous issus de l’agriculture biologique. Un vrai moment savoureux, authentique. Vous pouvez aussi acheter de la viande bio à la ferme en vente directe. www.fermemroz.com.

Excellent repas, copieux, réalisé avec les ingrédients locaux autours d’une grande tablée ! Viande BIO, légumes du jardin … Accueil, qualité, convivialité, rien à dire du début à la fin c’est parfait. A faire absolument !! Info : Il faut réserver 2-3 semaines à l’avance car forcement il y a de la demande :-). Ils ne font que le dîner.

Adresse: Ferme de l’Astière, Quartier St Ariès, 26470 La Motte-Chalancon. Uniquement le soir et sur réservation: 06 08 04 37 70


Hôtel-restaurant La Mère Maurin, Le Village, Rémuzat, 04 75 26 60 59


Bar Restaurant du Midi, Place du Champs de Mars, Rémuzat.


Restaurant Dauphine Provence (bistrot de pays), Le Village, Sahune, 04 75 27 40 99.


Le Maison Bleu, Rue du Bourg, La Motte-Chalancon


Crêperie-Pizzeria La Trémière, La Motte-Chalancon, Coin Maco, ouvert juin à septembre (sauf le jeudi), 04 75 27 23 87.


Restaurant La Charrette Bleu, D94, Condorcet, 04 75 27 72 33

Une très bonne table sur la route de Gap !
Accueil, Service, Cuisine Tous était parfait, bonne continuation.
Ayant travaillé là-bas je confirme très bon restaurant.


Activités

Voici les activités proposées dans notre commune et alentours :


Jeûne et Randonnée

Gisbert et Gertrud Bölling à Léoux vous proposent un stage de jeûne d’une semaine (samedi à samedi). On est accompagné toute la semaine : des randonnées dans la nature superbe autour de la montagne d’Angèle, des activités en groupe et quelques présentations sur le patrimoine local. Sur place il y a la possibilité de dormir dans un gîte à quatre avec sanitaires et coin cuisine, une chambre à trois, sanitaires à proximité, un gîte à trois avec sanitaires et coin cuisine, deux gîtes à deux avec sanitaires et coin cuisine, une chambre à deux avec sanitaires à proximité. Dans le voisinage immédiat se trouvent plusieurs gîtes, voir la page Hébergement. Information sur Jeûne-et-Randonnée


Hysope & Capucine

Pour une expérience toute différente, découvrez notre jardin aromatique et médicinal à Léoux, dans une vallée sereine. Bérénice vous fera visiter son jardin avec plus de 70 espèces (parfums, connaissances botaniques, historiques, culture, usages et transformation), puis ce sera à vous de jouer : vous pourrez cueillir des plantes pour un atelier cuisine ou cosmétique. Vous préparerez par exemple votre Pistou (basilic, ail, huile d’olive) pour un concentré de Provence à emporter.

Chaque jour de la semaine, différentes activités sont proposées, toujours à partir des produits du jardin : l’atelier sirop (à la menthe glaciale, à la mélisse, au thym, à l’hysope, au tilleul…) ; l’atelier pains aux herbes (aux saveurs de la garrigue) ; l’atelier cookies (savourez l’alliance de la menthe et du chocolat au cœur d’un biscuit fondant, découvrez la saveur citronnée de la verveine, ou dégustez l’association de l’abricot et du romarin) ; l’atelier baume et huile de massage (créez votre produit cosmétique 100% naturel au calendula, romarin, lavande, camomille ou menthe poivrée) ; ou bien l’atelier crème dessert (un dessert simple aux saveurs originales : verveine, lavande, thym citron, hysope… Vous préparerez aussi un sucre aromatisé aux plantes pour toutes vos pâtisseries). Et pour finir dégustez des tisanes au goût unique face aux champs de lavande. Pour une initiation plus complète, Bérénice vous propose la journée aromatique (les vendredis de l’été de 10h à 16h) et le week-end aromatique (cette année le 6 et 7 août 2016).

Plus d’info sur hysopecapucine.canalblog.com, par courriel à berenicefine@yahoo.fr ou 06 60 13 67 89.


Stage de peinture

Catherine Cattin, artiste peintre, vous propose des stages de peinture pour faire fleurir votre créativité. Plus d’info sur le site www.chezlalouise-villeperdrix.fr 


Le Tour des Vautours

A cheval sur Villeperdrix et sa voisine Saint May, l’association Vautours en Baronnies a installé, en 1998, une grande volière, pour y élever les premiers couples de Vautours fauve. Aujourd’hui, il y a quelques centaines qui parcourent un territoire de plus de 100 km2. Difficile de ne pas les voir si vous passez un jour à Villeperdrix, mais pour le vrai spectacle allez au Roche du Caire. Un cap au-dessus de la confluence de l’Oule et l’Eygues, avec une vue panoramique sur Rémuzat. Mais ce seront surtout les Vautours fauves, percnoptères et moines, qui vous inspireront, tournant au-dessus, à niveau et au-dessous de vous, maîtres des courants d’air, agile et serein. Tout ce qu’il faut est un peu de vent ou du soleil pour créer une montée d’air – planer est leur passion, battre les ailes, un devoir à éviter. 
Après votre rendez-vous là-haut, descendez pour rendre visite à Rémuzat. A côté d’une terrasse où on pourrait vous servir votre déjeuner, vous trouverai la Maison des Vautours, à l’Office de Tourisme. Dans une petite salle au rez-de-chaussée, passez un moment pour regarder l’excellent et intéressant film « Le géant du Caire » sur la vie des Vautours. Après cette expérience, vous repérerez partout dans la Drôme, les Alpes ou les Pyrénées, la silhouette marquante des Vautours, haute dans le ciel bleu.


Randonnées non accompagnées

  • Tour de la montagne de Buègue, une randonnée d’environ 14 km, qui est décrite sur le site visorando.com où elle départ de St May, mais on peut très bien commencer et finir au pont sud à Léoux, où il y a la possibilité de garer quelques voitures. Après le retour, on peut se désaltérer chez Marie-France Corréard, à 50 m à l’autre rive du Léoux.
  • Léoux – Rocher du Caire
  • A travers la gorge de l’Oule
  • Rocher du Caire – Rémuzat 


Randonnées VTT

Villeperdrix offre de belles possibilités de balade en VTT. Il est à noter que la géographie n’est pas plate et est rocailleuse. Il faut donc bien connaître son matériel, sa condition et ses capacités. Un très bon VTT avec suspension est indispensable. Et les parcours sont réservés aux VTTistes expérimentés à leurs propres risques et périls. Il n’y a pas de commerces sur les circuits autour de Villeperdrix. Il faut donc être en autonomie complète, aussi bien en boisson/nourriture qu’en réparation vélo. Il y a une boucle qui est souvent décrite comme partant de St Ferreol Trente Pas, passant par Villeperdrix village, on peut donc commencer et finir ici.

Vous trouverez des descriptions détaillées, parfois accompagnée d’une vidéo, sur les sites suivants : 
www.aubergede30pas.com/fr/vtt 
www.yadugaz07.com/vtt-saint-ferreol.php 
maniagpx.com/archives/1971 
alain.lloria.over-blog.com/article-saint-ferreol-trente-pas-106565247.html 
www.tracegps.com/fr/parcours/circuit8317.htm


Les Marchés 
Vous trouverez la liste des marchés autour de Villeperdrix dans la rubrique Marchés et commerces


Hébergement

Hébergement

Les gîtes au village, aux autour du village ou à Léoux, les hôtels dans le voisinage. Tout en bas, les Offices du Tourisme le plus proches.

This information is also available in English, Deutsch, Nederlands et Español.


Au Village

Gîte de groupe « Gîte d’Angèle » – Une ancienne bergerie réaménagée avec gout, sur les pentes de la montagne d’Angèle et au calme de Villeperdrix, Jacky et Dominique vous font partager leur passion pour la région. Ils vous offrent 2 dortoirs de 6 à 10 personnes, 5 chambres de 2 à 4 personnes, sanitaires privatifs (douche et WC), cuisine/séjour. Abri chevaux. Ferme auberge à proximité. Casse-croutes : 7 €. Tarif weekend (vendredi soir au dimanche soir) 86 € en dortoir/ 96 € en chambre. Avec TV, garage, chauffage, place pour barbecue. En option : location de draps, ménage en supplément. Electricité et chauffage inclus. 04 75 27 42 30.


« Les Volets Bleus » – Maison 3 pièces et terrasse, avec vue sur la vallée, 65 m2 sur deux niveaux composée au rez-de-chaussée : terrasse avec store et salon de jardin, séjour/salon + coin cuisine équipée et WC. A l’étage : chambre avec balcon, équipée d’un lit double, mezzanine équipée de deux lits simples, salle de bains et WC. A l’extérieur : pièce voûtée équipée d’un lave-linge (peut servir de rangement à vélos ou autres) et parking. Equipement : cheminée, chauffage, planche et fer à repasser, cafetière, vaisselle et couverts, lave-vaisselle, four micro-ondes, réfrigérateur, plaque de cuisson, grille-pain, lave-vaisselle, machine à laver. Linge de maison et ménage en fin de séjour en options. Autres : enfants bienvenus, animaux non admis, fumeurs acceptés, pas d’accès handicapé. On parle français. Contact par courriel location-villeperdrix@orange.fr ou 06 82 51 30 33.


Chambres d’hôtes « Les Vieilles Granges » – Deux chambres indépendantes dans une ancienne ferme, à 300 m du village. Vue agréable à la campagne, au pied du Mont Angèle. Animaux admis. Tarif : deux personnes avec petit déjeuner 45 €, chèque ou espèces. 
Adresse route du col de Chaudebonne. Ouvert du 1 avril au 15 novembre, tous les jours. Contact par courriel claudette.favier@orange.fr ou sur 06 77 41 40 86 / 04 75 27 43 78.


Maison du XVI dans un village fortifié – J’ai acheté cette maison en ruine sur un coup de cœur et l’ai intégralement restaurée, avec l’aide d’artisans locaux. Pourquoi celle-ci ? Pour l’espace et la vue…et la tranquillité ! Et pour les volumes également : cette maison a une âme ! Maison de village de 200 m2, lumineuse et sans vis à vis, 3 chambres lit double, 1 chambre dortoir à 5 places, deux salles d’eau, deux WC, grand salon salle à manger, lave-linge, lave-vaisselle, cuisine équipée, four, plaques, réfrigérateur, congélateur, grand écran + Dvd, grande terrasse plein sud, piscine, barbecue, bains de soleil, parasol. Table à 10 places en extension. Parking, animaux bienvenus, accès Internet. Nous parlons français et anglais. Contact par courriel jean-marie.panazol@orange.fr ou sur 06 80 30 52 96.


Autour du village

Gîte le Céruléum – (Le bleu de céruléum est un pigment utilisé en peinture artistique et en décoration, donnant une nuance de bleu ciel – Wikipédia)

Mas provençal avec vue exceptionnelle sur les montagnes des Baronnies. Cette maison de caractère vous séduira par son environnement naturel, entre oliviers et abricotiers, vous apprécierez le calme à l’ombre du chêne blanc. Elle est située à 600 m du village, sur un terrain de 2000 m2 non clôturé.

Surface de la maison 100 m2, accueillant jusqu’à 7 personnes. Deux chambres au lits doubles, 1 chambre à 3 lits simples. Deux salles d’eau. Deux WC. Coin cuisine. Séjour. Mezzanine. Lave-linge. Sèche-linge. Lave-vaisselle. Four. Congélateur. Micro-ondes. Télévision. Câble/Satellite. Accès internet. Cheminée avec foyer ouvert – Chauffage central.

Exposition Sud et Est. Terrasse. Jardin privatif. Salon de jardin. Barbecue. Parking privé. Linge de toilette et draps fournis. Animaux admis.

Adresse : Quartier La Chaux, Villeperdrix. Location week-end possible hors vacances scolaires. Chèques vacances acceptés. Ouvert toute l’année.

Plus d’information sur le site maslapislazuli.com. Contact : Béatrice Brun par courriel maslapislazuli@gmail.com ou 06 32 64 00 17.


Le Clos des Lavandes – Maison F5, offrant une belle vue sur les montagnes. Location de vacances meublée. ’Le Clos des Lavandes’ est situé à la sortie du village de Villeperdrix, à une altitude de 450 mètres. Dominant la vallée de l’Eygues et entourée de champs d’oliviers et de lavandes, cette maison confortable, de caractère rustique, a bénéficié de ’deux étoiles’ lors du classement préfectoral. Son salon est une pièce voûtée, ancienne bergerie à l’origine, équipée d’un canapé et de deux fauteuils, TV et cheminée à foyer fermé. Il sait garder une fraîcheur constante, même aux heures les plus chaudes de l’été et donne sur une vaste terrasse au point de vue panoramique, à l’abri des regards indiscrets. En bref : 3 Chambres, 1 salle de bains, parking, barbecue, machine à laver. Linge de maison fourni.

Nous sommes un couple d’enseignants à la retraite, parents de trois enfants. Soigner l’accueil de nos locataires saisonniers est notre priorité et notre grand plaisir aussi. Afin de garantir de très bonnes conditions d’occupation de notre maison, nous limitons volontairement à 5 le nombre des résidents. Nous parlons français, anglais et allemand. Contactez-nous par courriel jean-michel.vesna@hotmail.fr ou 06 17 59 05 26.


Au hameau Léoux, plus haute, plus frais, plus vert

Au pied d’Angèle – Une chambre spacieux avec deux lits simples, douche et WC, entré privative et terrasse ensoleillé. Positionné près de l’entrée du gorge de Léoux, un excellent point de départ pour randonneurs et cyclistes. Vous pouvez contacter la propriétaire très active dans les affaires de la commune par courriel mary.poop.pins@gmail.com ou sur son portable : 06 12 23 67 09.


Case Ocre – Une maison très confortable et un jardin spacieux avec un grand noyer vous accueillent dans ces deux gîtes, l’un pour 2 à 3 personnes et l’autre pour une personne seule. Tous les deux avec entrée indépendante directement depuis le jardin et sur la terrasse. Chauffage au sol, construction moderne, bien isolé, agréable dans toutes les saisons. Non-fumeurs. Chauffage, serviettes et draps (100% coton), et nettoyage-fin-séjour inclus.

Le Studio, gîte pour 2 à 3 personnes. Séjour-cuisine avec poêle à bois (bois fourni), chambre 2 ou 3 lits, salle de bains (douce, WC, lavabo). Grande terrasse couverte, jardin. Accès Internet, radio/CD/MP3.

La Chambre individuelle avec douce, WC, entré privative, terrasse et jardin, accès Internet. Petit coin-cuisine bien équipé.

Nous sommes situés à 800 m d’altitude et presque ’au bout du monde’ (que pour les routes, il y a encore de nombreux sentiers qui serpentent la montagne pour les randonneurs et les amoureux de nature.

On parle français, anglais, allemand et néerlandais. Photos, plan, disponibilité et prix sur case-ocre.fr.


Les Moutons – Léoux est situé sur la route vers Arnayon et La Motte-Chalancon. Vous aimerez le calme, l’isolement relatif (il y a des habitations toutes proches) et la vue magnifique sur les dentelles, avec des vautours qui planent dans le ciel bleu, de la montagne d’Angèle (1600 m). L’air est d’une rare pureté. La nuit, l’absence totale d’éclairage en fait un endroit exceptionnel. 
Le gîte bénéficie de deux parties qu’il y a moyen de réserver séparément ou ensemble. 

  • La Grange (5 personnes) est un spacieux gite avec 2 grandes chambres (une double et une triple), une grande salle de bain et un séjour spacieux avec cuisine équipée (frigo, micro-ondes, four électrique). La terrasse plein sud offre une partie couverte et ombragée avec cuisine d’été extérieure. 
  • La chambre annexe (2 personnes) est une chambre romantique et confortable avec un accès indépendant tout comme la salle d’eau dédiée. 

Les deux unités ont été rénovées en 2017 avec des matériaux modernes et de qualité. Linges de maison et ménage sont compris. Pour plus de renseignements, nous restons à votre disposition 
We speak English, wij spreken Nederlands, Wir sprechen Deutsch. Nous parlons français. Contact : lesmoutonsleoux@gmail.com ou 04 28 52 00 10. Site web : leouxlesmoutons.alwaysdata.net.


'Balcon d'AngèleAppartement “Balcon d’Angèle” : dans une maison ancienne de pierres, les propriétaires ont aménages un joli appartement original avec entrée privative, complètement séparé de l’autre partie de la maison. 
Séjour avec petite mezzanine (pour le bagage), coin cuisine (cuisinière électrique avec four, frigidaire et petit freezer), douche spacieuse, WC, chambre à deux lits ; accès Internet. 
Terrasse avec vue spectaculaire sur la Montagne d’Angèle – avec du soleil et de l’ombre au choix toute la journée. Le terrain arboré est situé entre deux ruisseaux. 
On parle français, allemand et anglais. Contact munk_karin@web.de ou 04 75 28 75 07.


Le Mas de Léoux : veille maison tout renouvelé, dans un endroit calme, en pleine nature, face aux vautours fauves des Baronnies et au sein d’une vallée peu habitée. Profitez de cette grande maison en pierre et de toutes ses commodités pour partager entre amis ou en famille un séjour inoubliable. Maison chauffée avec séjour, cuisine, 1 salle de bain, 3 chambres, 5 lits (8 places), Internet. Louable via AirBNB.


Hôtels

Hôtel des Voyageurs : L’hôtel des Voyageurs a vu le jour en 2009 dans une ancienne maison de notable. Salle de petit-déjeuner, coin-salon et 8 chambres doubles. Décor simple : vieux parquet, anciennes cheminées, escalier central de caractère bourgeois. Aménagements moderne : accessibilité pour personnes à mobilité réduite, isolation des murs, double vitrage, salles d’eau privatives.

Du bonheur, accueil fantastique, une vue superbe, un petit déjeuner sur la terrasse :-), que dire de plus. Allez-y, c’est ressourçant. Merci pour tout !

84 La Grande Rue, La Motte-Chalancon, 06 72 41 58 81. Site web
www.voyageurslamotte.com


« Village Club Les Lavandes »

Au cœur du village de Rémuzat, dans un agréable parc, calme et arboré, Les Lavandes vous invitent à vivre un séjour inoubliable. L’environnement est préservé dans ce site dédié à la nature et l’important équipement d’énergie solaire des Lavandes, unique dans la région, fait référence en termes de tourisme durable. 88 chambres avec balcon et sanitaires privatifs. Possibilité de chambres communicantes pour les familles. Sur place, profitez du bar avec sa terrasse ombragée, de la salle de spectacle et des salles d’activités (TV, vidéo, bibliothèque…). Piscine extérieure chauffée par panneaux solaires. Espace bien-être (sauna, hammam, modelage, fitness). Site website : www.neaclub.com, tel. 04 75 27 86 00.


Offices de tourisme

La Motte-Chalancon : Place du Pont, 04 75 27 24 67. 
Rémuzat : « Maison des Vautours », Place du Champ de Mars, 04 75 27 85 71. (vaut le détour : un très beau film sur la vie des Vautours) 
Sahune : Le Village, 04 75 27 45 35. 
Nyons : Place de la Libération, 04 75 26 10 35.

Patrimoine local

La mule et les loups

Il y a eu un temps ou les fermiers de Villeperdrix allaient une fois par mois à la foire de Nyons pour y vendre leurs produits. A quatre heures du matin ils chargeaient leur charrette, tirée par un âne ou une mule et partaient pour descendre la longue route vers Nyons. Ils y restaient toute la journée et quand ils remontaient pour gagner leur village, il faisait déjà noir.

Une fois, deux hommes en route dans le soir, entendaient le hurlement des loups derrière eux. Ils exhortaient leur mule, mais les loups, étant plus rapides, les approchèrent. Pour sauver leur vie, ils descendaient de la charrette, attachaient la mule à un arbre et fuyaient à pied.

Le lendemain, sûr que la mule avait succombé aux loups, ils empruntaient l’âne d’un voisin pour récupérer leur charrette. Surprise ! Arrivés sur place, ils trouvaient la mule broutant en toute sérénité, avec deux loups morts au sol. C’est pour ça que les bergers aiment bien avoir un âne ou un mule dans leur troupeau !

En plus, les cadavres leur rapportaient une bonne prime.


Villeperdrix en images

Histoires

Voici un chapitre du livre «Les Baronnies, mode d’emploi d’un fragment de paradis», par Patrick Ollivier-Elliot avec la collaboration de Marie-Odile Arnoux, ÉdiSud, 2007, ISBN 978-2-7449—0266-6. www.edisud.com. Reproduit avec la gracieuse permission de l’éditeur.


Villeperdrix

(Villa Perdicus)

Le patronyme de ce village ne vient pas d’une surdensité des oiseaux qui cacabent, mais du gallo-romain Perdicus qui y fonda une villa ; le temps ensuite empluma son nom.

Villeperdrix occupe un site étonnant qui domine la gorges de l’Eygues : un petit plateau orienté plein Sud, protégé des vents du Nord par la rassurante silhouette d’Angèle, et juste assez haut placé pour que, même dans sa course hivernale, le soleil passe au-dessus des montagne d’en face ; aussi, lorsque la vallée du Rhône et dans la soupe, lorsque le brouillard s’infiltre dans la gorge de l’Eygues, lorsque les ubacs de Bramard et du Plus-Haute-Laup si figent sous un blanc de neige, Villeperdrix dore ses oliveraies (les plus belle de la contrée) au soleil, et les chats s’y chauffent sur les toits par bataillons entiers.

Quelques points d’histoire
Au Moyen Âge, la Villa Perdicus devient un petit bourg fortifié, constitué à proximité d’un prieuré Saint-Pierre fondé par Bodon. Durant les guerres de religion, ce village passa à la Reforme, tandis que qu’étaient détruits le prieuré et l’église. Jusqu’à l’abrogation de l’Édit de Nantes, sur cent familles cinq seulement était catholiques.
villeperdrix-le-village
Le Village
Ici, on est plutôt loin de tout, car par la D94 il y a autant de kilomètres de gorges à parcourir vers l’Est ou vers l’Ouest si on veut trouver un commerce ; quant aux autres sorties, ce sont la méchante route qui glisse tant bien que mal vers Léoux, c’est-à-dire nulle part, et un chemin à peine carrossable vers le col de Chaudebonne et Saint-Ferréol. Cela pourrait faire un pays mort – beaucoup disparurent pour moins que ça-, et au contraire le village est aimablement vivant, les sonnailles des moutons chantonnent sous les oliveraies, les outils grattent le sol, des pas résonnent dans les ruelles, des enfants jouent.
porte-de-villeperdrix
Côté Ouest, l’ancien rempart se discerne à sa forme et la Porte de la Herse, bien conservée ; le tracé du rempart se trouve aussi le long la grand’ rue et se termine contre le « château », là où était la Porte de la Brèche. Le vrai château a été détruit pendent la Révolution, et l’immeuble qui porte son nom est une grosse maison dans laquelle fut le moulin à huile ; l’installation de moulinage se voit encore et l’endroit est devenu la savoureuse auberge « Le moulin du château ».

Le village est un extraordinaire enchevêtrement des maisons, avec tant de soustets (passages couverts sous des maisons) que j’ai renoncé de les d’nombrer ; au fils des ruelles, quelques beaux porches ou portes, dont un linteau portant l’inscription « 1792 – AN 4 DE LA LIBERTE ».

L’église Saint-Pierre
L’église Saint-Pierre, reconstruite au XVIIe siècle et restaurée dans les années 1990 par les Perdrisiens eux-mêmes, se compose d’une nef et un chœur à chevet plat, sous voûte plein-cintre. Son intérieur est chaleureux : une lumière douce, un mobilier rustique, un bénitier calcaire noir veiné de blanc, et un décor assez riche :

  • Chœur : tableau de saint Pierre délivré des liens, et statues de Vierge à l’enfant (XVIIIe) et saint Joseph, en bois doré.
  • Mur Nord : chaire XIXe en noyer, tableau Remise du rosaire à saint Dominique et sainte Catherine (Dominique est un gros barbu, je ne l’avais encore jamais vu représenté ainsi…) et autel de la Vierge avec statue Vierge couronnée.
  • Mur Sud : statue de saint Jean évangéliste, avec l’aigle son emblème ; comme presque toujours, ce saint et représenté avec un visage féminin. Excellents vitraux modernes d’Alexia Carr.
  • Fond de l’église : un saint Michel terrassent le dragon, deux bannières processionnaires et un petit tableau XIIe de saint Pierre qu’un ange va délivrer des liens.

Aux environs
La chapelle Notre-Dame-de-Sacré-Cœur
Au-dessus du village, sur la butte de la Chau (=la chapelle), se tient la chapelle Notre-Dame-de-Sacré-Cœur, abandonné et en ruines depuis la Grande Guerre.

Le prieuré perdu
Le prieuré sante-Pierre, fondé par Bodon, était vers le Serre de la Baye (baye = l’abbaye) ; il fut détruit pendent les guerres de religion.

La voie romaine
Le passage d’une voie romaine a été décelé dans cette partie du sillon d’Eygues.
En amont de l’embranchement de Villeperdrix, elle traversait l’Eygues par un pont situé vers le Petit-Laup (comme le laisse penser per un aménagement sur la rive gauche), puis suivait la rive droite, franchisait le Ruisseau de la Croix par un pont de pierre, et retraversait l’Eygues en aval vers la Grotte de la Sexagésime, là où est la cabane du cantonnier. Son tracé, identifié par endroits sur cinq mètres de large avec des passages taillés dans le rocher, montre qu’elle était une voie importante entre les deux villes gallo-romaines d’alors, Vasio (Vaison) et Lucus (Luc en Diois).

Le pont de Ruisseau de la Croix fut découvert vers 1960 par l’abbé Van Damme, mais fut partiellement dégradé par l’Equipement peu après ; il en reste les culées et l’amorce de l’arche. L’appareillage, à strates de petits moellons chaînés à intervalles par une ligne de dalles plates, le fait dater du IIe siècle de notre ère.

Les Restanques
Voyez la plus extraordinaire concentration de restanques (des murs de retenue en pierres sèches) de la région (beaucoup abandonnées depuis le gel des oliviers en 1956) et imaginez ce que dut représenter leur construction, souvent en blocs cyclopéens. Fallait-il avoir besoin de terres cultivables pour accomplir de pareils travaux d’Hercule.
Les plus spectaculaires sont en surplomb de la D94, et dans les virages de la Route de Léoux.

L’abri du Petit-Laup
Dans ce long abri sous roche (rive gauche de l’Eygues) ont été découvertes des traces du Paléolithique supérieur et du Bronze.

L’Exotisme
Souvenirs de Perdrisiens qui avaient voyagé au loin, ou coïncidence dans des déformations de noms, en tout cas sur la commune une ferme s’appelle Brésil et un autre Pérou.

Léoux (Castrum Leone, Villa Leone)
Un hameau encore plus caché que tout autre, au-delà des bouts du monde qui sont Villeperdrix et Arnayon, ses deux seuls accès.

Depuis Villeperdrix, on y monte par une gorge terrifiante (et qui cependant, quand elle fut construit en 1936, fut enfin l’ouverture sur le monde : jusque-là, on n’accédait à Léoux que par chemin de chèvres) ; au bout, s’ouvre une vallée accueillante, celle de Léoux. Depuis Arnayon, on descend par un vrai désert où l’arbre le plus haute et un buis de deux pieds qui prend alors les allures de baobab, puis par une gorge plus modeste que celle de Villeperdrix.

Ces difficultés d’accès firent de la haute vallée un lieu de refuge des protestants au XVI-XVIIe siècles ; à la Révolution, Léoux comptait 280 habitants.
Le paysage est parfaitement beau, avec des peupliers et des saules, des petits vergers, des lavandes, des prairies, le ruisseau du Léoux qui saute nerveusement de marche en marche, des biques qui ricanent de leurs yeux de diable, de chevaux qui courent sur les contreforts d’Angèle, des grosses fermes éparses (on aime bien son calme ici) sur laquelle le soleil rebondit, et une immense paix.
Si à Villeperdrix on entend déjà un chat bailler, à Léoux il n’y a plus de bruit du tout sauf celui du temps qui passe, aussi quand une voiture s’approche on l’entend une semaine avant de la voir.

Et cependant les fermes sont habitées, les jardins fleuris, les cultures vivantes d’activité humaine, et le long des chemins les clignots (tariers) se poursuivent en riant.
Les deux monuments sont le temple et l’église. Le temple, construit en 1789, était vaste puisqu’il pouvait recevoir cent-cinquante fidèles assis ; amputé en 1959 d’un partie menaçant ruine, il croupit maintenant en face à l’ancienne école.

notre-dame-des-champs-a-leoux
L’église Notre-Dame-des-Champs a eu plus de chance, en dépit d’une vie chaotique : construit en 1784 en relève d’un église Saint-Michel citée en 1060 et détruit durant les guerres de religion, elle fut transformée en étable en 1791, puis récupéra sa fonction primaire en 1826 et fut même alors dotée de son clocher et d’une cloche fondue sur place. Mais avec l’exode rural, l’église fut fermée en 1909 et bientôt tomba en ruine. Des volontaires la dégagèrent à partir de 1992, puis une vraie restauration fut lancée grâce à une initiative privée, et en 1998 l’église rajeunie était consacrée sous le vocable de Notre-Dame-des-Champs. À l’intérieur, bénitier en marbre cannelé, encastré dans le mur, et belle Vierge contemporaine en olivier, une Vierge qui est aussi en peu Cérès en raison des céréales et des fruits qu’elle brandit.

À La Viare, on peut chercher les vestiges « de la villa romaine » : pas de colonnes ni de théâtre antique, mais des substructions ; selon un texte XVIIe siècle, un semblant du bourg fortifié aurait existé là au Moyen Âge.


couverture-de-les-baronniesCe livre déborde de belles histoires sur toute la région, noté avec beaucoup d’amour et d’humour.

Il fait partie d’une liste de onze livres qui décrivent les terres et les villages dans les pays entourés par la ligne d’Aix-en-Provence par Avignon, Valence, Die, Sisteron et Manosque.

« Les Baronnies » est encore disponible, par exemple sur Amazon-> http://www.amazon.fr/Baronnies-Mode-demploi-fragment-paradis/dp/2744902667/] ou [fnac. Hautement recommandé !

Blagues

Deux français en attente à un arrêt de bus. Un touriste étranger stoppe sa voiture, descend et lance « Do you speak English ». Nos deux français se regardent, puis haussent les épaules. Mais le touriste persiste. « Sprechen Sie Deutsch ? ». Même réaction. « Parlare italiano ? » puis « Habla español ? ». Rien. Départ du touriste déçu.

Finalement, celui à gauche ouvre la bouche : « Tu ne crois pas qu’on devrait quand même apprendre une langue étrangère ? »

Réponse du côté droit : « Pourquoi, ce type en connaissait cinq et ça ne lui a servi à rien ? »